En réponse à Google qui avait lancé quelques semaines plutôt un service similaire, Microsoft annonçait le 27 octobre de l’année dernière la mise à disposition d’une offre de stockage illimité sur OneDrive pour les clients de Microsoft Office 365. Un an plus tard, Microsoft se rétracte, invoquant dans un post officiel des abus par certains utilisateurs.

Fin de l’illimité, retour des offres payantes

Le géant californien aura réussi à tenir sa promesse d’illimité pendant un peu plus d’une année, alors qu’il décrivait à l’époque l’illimité comme « une évidence ». Désormais, les utilisateurs d’Office 365 Famille, Personnel et Université n’auront donc plus que 1 To de stockage à leur disposition suivant le nouveau plafond fixé par la firme de Redmond.

Une offre de 50 Go facturée 1.99 dollars par mois succédera à celles payantes de 100 et 200 Go qui seront supprimées à partir du début 2016, révision qui exclut les utilisateurs actuels de OneDrive.

En revanche, le changement de l’offre gratuite OneDrive, applicable dès début 2016, concerne tout le monde, et non simplement les abonnés d’Office 365. La capacité offerte se réduira de 15 à 5 Go.

Objectif de Microsoft : mettre fin aux abus pour le bénéfice de tous

Pour se défendre de cet arrêt du stockage illimité sur OneDrive, le groupe a évoqué l’abus d’une minorité d’utilisateurs, dont l’espace personnel contenait plus de 75 To de films et d’enregistrements DVR, soit 14.000 fois plus que la moyenne du reste de la communauté. OneDrive.

Face à cette situation, Microsoft aurait donc pris la décision stratégique de se décharger de ces « scénarios de sauvegarde extrême » et œuvrer au maintien d’un environnement bénéfique à tous.

Toutefois, avec ce revirement, Microsoft s’est attiré les foudres de clients qui disposent d’un large choix de solutions sur un marché très compétitif.

À ce titre, les usagers de la suite bureautique Office 365 auront droit à un remboursement proportionnel et la société leur laisse 12 mois pour faire le ménage sur leur espace pour se conformer aux nouvelles règles.

De même, ceux qui recourent à OneDrive gratuit et y avaient archivé plus de 5 Go de données doivent faire en sorte de redescendre sous la limite autorisée ou souscrire à Office 365 Personnel ; un moyen de s’accorder un sursis et ne rien payer pendant un an tout en bénéficiant d’1 To de stockage.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *