L’arrivée de Microsoft Office 2016 met les entreprises, en particulier le département IT, sens dessus dessous. En effet, non seulement il faut gérer efficacement la migration, mais également assurer sa synchronisation correcte avec le système d’information existant avec tous les autres logiciels, et cela sans interruption de l’activité.

Une bonne planification pour une migration réussie vers Microsoft Office 2016

La nouvelle suite bureautique de la firme de Redmond met à la disposition des utilisateurs une large palette d’outils destinés à doper leur productivité. Toutefois, les dirigeants et le DSI doivent évaluer de manière approfondie la pertinence et l’urgence de télécharger Office 2016. Ils doivent pour cela considérer l’infrastructure informatique en place et s’assurer que le changement ne menace pas son bon fonctionnement actuel, au risque de bloquer le travail des salariés.

Par ailleurs, toute nouvelle version majeure d’Office implique un afflux de correctifs que les entreprises doivent planifier. S’il est donc faciliter d’utiliser le patch automatique proposé par Microsoft, il appartient à chaque organisation de décider sur quels postes individuels télécharger les mises à jour importantes. Car si tous les utilisateurs sont autorisés, le risque est de ralentir le système, d’affecter la productivité générale, et de mettre en péril la sécurité du réseau.

Les solutions Microsoft pour simplifier l’adoption d’Office 2016

Afin de simplifier la tâche des équipes IT, Microsoft propose les mises à jour des logiciels directement avec Windows 10, en se basant sur le profil et le choix des utilisateurs. La question qui se pose pour les entreprises est de savoir si les correctifs d’Office peuvent être cumulés avec le déploiement des patches de Windows 10. Si Microsoft choisit de poursuivre le patch cumulatif, les organisations devront trouver des moyens pour protéger le réseau au vu de la taille et de la fréquence des correctifs de Microsoft.

Les utilisateurs travaillent avec du matériel plus ancien incapable de prendre en charge toutes les fonctionnalités de la dernière version d’Office. En conséquence, un déploiement de logiciels finit par créer des problèmes de mises à jour et une réduction de la sécurité.

Les versions précédentes de la plateforme d’intégration de Microsoft Office ont déjà freiné le travail collaboratif et créé des zones d’inefficacité pour les entreprises et leur personnel. . Cependant, avec ce dernier déploiement, le géant de l’Internet commence à se concentrer sur un support hétérogène de la plateforme pour lancer Office 2016 pour Mac en même temps que la version Windows. En mettant l’accent sur le support à la collaboration et la productivité, elle encourage les entreprises et leurs salariés à adopter plus largement la nouvelle suite.

Les clés d’une migration réussie pour les entreprises

La clé pour les entreprises est de mettre en place un système de gestion automatisée des correctifs lourds afin de permettre une synchronisation fluide entre les anciens systèmes et les nouveaux et réduire les impacts d’une migration du système à grande échelle.

Enfin, la qualité de la gestion de la sécurité des données et du stockage par le DSI sera déterminante pour la vitesse et le succès de la migration.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *